Lit médicalisé : accessoires de sécurité

Écrit par les experts Ooreka

Les accessoires de sécurité adaptés aux lits médicalisés sont des équipements indispensables pour apporter du confort et de la sécurité aux personnes dont l'état de santé nécessite un séjour alité prolongé.

Accessoires de sécurité : à quoi ça sert ?

Les accessoires de sécurité pour les lits médicalisés comme : le lit médicalisé 2 places, le lit médicalisé 120, le lit médicalisé enfant, le lit médicalisé Alzheimer ou le lit médicalisé électrique permettent aux personnes fragilisées, âgées ou souffrant d'une maladie ou d'un handicap de pouvoir se reposer dans de meilleures conditions et en toute sécurité.

Quels sont les accessoires de sécurité pour lits médicalisés ?

Il existe différents accessoires pour assurer la sécurité et le bien être du patient :

  • les barrières de sécurité, selon le type de produit :
    • sécurisent la personne sans la renfermer,
    • peuvent être pliantes, doubles ou individuelles,
    • sont généralement maintenues par des glissières situées à la tête et au pied du lit,
    • sécurité latérale : faciles à manipuler avec blocage de sécurité,
    • on peut les basculer vers le haut et les amener à pleine hauteur ou les régler en largeur, en longueur ou en hauteur,
    • s'adaptent sur un ou deux côtés du lit selon le type de barre.
  • Les protections en filet ou en mousse pour barrières de lit : ce dispositif évite que les membres du malade passent à travers les barreaux du lit.
  • Les ceintures de lit : pour éviter les blessures, ces produits s'utilisent dans un lit médicalisé avec des barrières de sécurité relevées :
    • La ceinture ventrale de lit permet à la personne de s'asseoir et de se retourner sur côté. Le patient peut ouvrir et refermer la ceinture tout seul.
    • La ceinture pelvienne pour une position semi-assise au lit. Elle est recommandée lorsque la position couchée est déconseillée.
    • La ceinture de lit privilégiant les positionnements dorsaux, latéraux et ventraux. Le patient n'a pas la possibilité de l'ouvrir.
  • Les cales de positionnement, comme pour le matelas anti-escarre, prévient le traitement de l'escarre en préservant les zones à risque. Elles existent aussi pour les membres supérieurs.
  • Le coussin d'abduction de hanches : stabilise les jambes en position d'écartement pour prévenir les risques de luxation post-opératoire à la mise en place d'une prothèse.
  • Le pied à sérum : peut-être à roulettes pour aider à la mobilité du malade :
    • Il est conçu pour la nutrition et la perfusion.
    • Il peut être équipé de plusieurs branches.

D'autres accessoires complémentaires au lit médicalisé sont également utilisés pour favoriser le confort du malade :

Accessoires de sécurité : quels sont les tarifs ?

Les tarifs sont donnés à titre indicatif et varient selon les différents modèles et la taille du produit :

  • les barrières de sécurité de 80 € à 400 €,
  • la protection des barrières de lit en mousse ou en filet de 40 à 70 €,
  • les ceintures de lit de 70 € à 180 €,
  • les cales de positionnement environ 100 €,
  • le coussin d'abduction de hanches de 50 € à 170 €,
  • le pied à sérum de 50 € à 130 €.

Certains de ces accessoires peuvent être pris en charge partiellement ou totalement par la sécurité sociale selon la liste des produits LPPR.

Cependant la prise en charge de la sécurité sociale se fera uniquement sur prescription médicale et sur facture acquittée.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !